Un surpoids à l’adolescence…un risque pour le cœur adulte

8 juillet 2016

Une découverte peu surprenante réalisée par une équipe suédoise, si ce n’est que le danger existe à partir d’un IMC de 20. Or celui-ci ne correspond pas du tout à un surpoids selon les recommandations de l’OMS.

L’équipe du Pr Annika Rosengren de la Sahlgrenska Academy de Gothenburg a suivi plus d’1,6 million de jeunes hommes entre 1968 et 2005. Au début de l’étude, tous avaient 18 ans. Pendant la période de suivi, 5 492 ont été hospitalisés pour insuffisance cardiaque, en moyenne à l’âge de 47 ans.

Après analyse des données, il s’est avéré que les jeunes hommes de 18 ans, dont l’IMC était supérieur à 20, était plus à risque d’insuffisance cardiaque. Et ceci comparé à ceux présentant un IMC compris entre 18,5 et 20. Ensuite, plus l’IMC était élevé, plus le risque augmentait. Jusqu’à 10 fois supérieur chez les obèses, avec un IMC supérieur à 35.

Ce résultat a surpris les chercheurs dans la mesure où les recommandations sanitaires estiment le surpoids à partir d’un IMC de 25. A 20, un jeune homme ne présente donc, aux yeux des médecins, pas de facteur de risque cardiovasculaire lié au poids. « Nos découvertes montrent l’importance pour les adolescents de maintenir un poids de forme », souligne le Pr Rosengren.

Par ailleurs, ces constats doivent alerter concernant l’insuffisance cardiaque. Laquelle pourrait bien, au vu de l’épidémie de surpoids et d’obésité dans le monde, devenir un grave problème de santé publique à l’avenir.

Source : European Society of Cardiology, 17 juin 2016