Du « Sport sur ordonnance » au programme « Bougez votre cœur »

10 mars 2017

Le mercredi 1er mars 2017, le décret n°2016-1990 plus connu sous le nom de « Sport sur ordonnance« , a été mis en application. Il constitue une avancée significative dans la reconnaissance des bénéfices du sport et de l’activité physique sur la santé.

Dans ce cadre, le groupe MGEN, en partenariat  avec la Faculté des Sciences et du Sport Dijon – Le Creusot et le Laboratoire Inserm U1093 Cognition, Action et Plasticité Sensorimotrice lance le programme « Bougez votre cœur » en expérimentation sur la ville de Dijon (21).

 

Le contexte

Les personnes ayant une activité physique insuffisante ont un risque de décès majoré de 20% à 30% par rapport à celles qui sont suffisamment actives. Le manque d’activité physique est d’ailleurs l’une des principales causes de mortalité évitable dans le monde.

En effet, les rythmes et nouvelles habitudes de vie actuels tendent à favoriser la sédentarité par des activités professionnelles et personnelles impliquant de moins de moins de dépenses énergétiques.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a ainsi défini des recommandations en matière d’activité physique adaptée. Il est, par exemple, conseillé aux adultes de pratique au cours de la semaine, au moins 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue.

L’activité physique a un rôle important en prévention mais également lorsque la pathologie est installée pour éviter sa progression, réduire les effets secondaires des traitements et éviter les récidives. Le Pr Martine Duclos a mené une étude portant sur les bénéfices de l’activité physique sur les maladies chroniques comme le diabète de type 2. Les résultats mettent en évidence qu’une activité physique régulière induirait une diminution de 50% de l’incidence de diabète de type 2 chez les sujets à risques, une amélioration de l’équilibre glycémique et une diminution des co-morbidités

Pour plus d’informations :

Recommandations de l’OMS :

http://www.who.int/dietphysicalactivity/factsheet_recommendations/fr/

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs385/fr/

Duclos, M., Oppert, J., Vergès, B., Coliche, V., Gautier, J., & Guezennec, C. et al. (2012). Activité physique et diabète de type 2. Médecine Des Maladies Métaboliques, 6(1), 80-96. http://dx.doi.org/10.1016/s1957-2557(12)70366-8

http://www.sports.gouv.fr/pratiques-sportives/sante-bien-etre/Plan-national-sport-sante-et-bien-etre/article/Plan-national-sport-sante-et-bien-etre

 

Le décret

Le décret n°2016-1990 mis en application la semaine dernière, mercredi 1er mars est relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par un médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée.

L’activité physique adaptée est définie comme « la pratique dans un contexte d’activité du quotidien, de loisir, de sport ou d’exercices programmés, des mouvements corporels produits par les muscles squelettiques, basée sur les aptitudes et les motivations des personnes ayant des besoins spécifiques qui les empêchent de pratiquer dans des conditions ordinaires. ».

Son objectif est de « permettre à une personne d’adopter un mode de vie physiquement actif sur une base régulière afin de réduire les facteurs de risque et les limitations fonctionnelles liés à l’affection longue durée dont elle est atteinte ».

En pratique, le médecin traitant réalise un examen de l’état de santé de son patient et va l’orienter vers des kinésithérapeutes, des psychomotriciens ou des enseignants en activités physiques adaptées en fonction de ses besoins, capacités et limitation. La prescription devra préciser le type d’activité, la progressivité, l’intensité et la durée de l’exercice.

Pour accompagner le médecin dans sa prescription, la Direction Générale de la Santé va mettre à disposition  des formulaires spécifiques et les Agences Régionales de santé sont en train de recenser les éducateurs et formateurs spécialisés habilités à dispenser ces activités physiques adaptées (APA).

Qui est concerné ? Les personnes souffrant d’une affection de longue durée ce qui représente en France plus de 10 millions de personnes.

Une affection de  longue durée est définie par la Haute Autorité de Santé (HAS) comme une maladie qui « nécessite des soins continus (et/ou un arrêt de travail) de plus de 6 mois » et « impliquant des dispositions médico-administratives particulière. »

 Pour plus d’informations sur le décret et les affections longue durée :

Décret n°2016-1990 du 30 décembre 2016 relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée : www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2016/12/30/2016-1990/jo/texte

La liste des affections de longue durée définie par le Ministère de la Santé est disponible sur le site ameli.fr

http://www.ameli.fr/l-assurance-maladie/statistiques-et-publications/donnees-statistiques/affection-de-longue-duree-ald/archives/cout-des-ald-en-2009.php

 

Le programme « Bougez votre cœur »

En adéquation avec la mise en application de ce décret et dans le cadre d’une démarche médicale et scientifique validée, le groupe MGEN, en partenariat avec la Faculté des Sciences du Sport Dijon-Le Creusot et le Laboratoire Inserm U1093 Cognition, Action et Plasticité Sensorimotrice ont développé le programme « Bougez votre cœur » sur le département de la Côte d’Or (21).

« Bougez votre cœur », c’est un programme personnalisé d’activité physique proposé aux adhérents MGEN âgé-e de 30 à 70 ans quelque soit leur profil santé.

Les participants seront suivis et coachés par des enseignants APA sur une durée de 10 semaines à travers 20 séances collectives d’activité physique à raison de 2 séances par semaine.

Au programme de chaque séance, des exercices variés d’endurance, de renforcement musculaire et de souplesse associés à des conseils pratiques et personnalisés

2 séances d’évaluation au début et à la fin du parcours viendront également compléter cette prise en charge afin d’estimer les progrès et les bénéfices santé à travers des tests complets et des mesures anthropométriques.

Une réunion d’information est organisée le mardi 21 mars 2017 à 18h à l’Institut Marey, 64 rue de Sully à Dijon.

Pour plus d’informations sur le programme « Bougez votre cœur » vous pouvez télécharger la plaquette d’information et consulter le site Internet de Vivoptim dans la rubrique « Participez aux rendez-vous Santé Vivoptim »