La Fédération française des diabétiques réclame des parcours de santé de proximité et un accès à l’innovation pour les diabétiques

10 novembre 2016

La Fédération française des diabétiques (FFD) demande des parcours de santé de proximité pour une prise en charge globale des patients diabétiques et un accès à tous aux innovations thérapeutiques validées dont l’autosurveillance glycémique en continu, à l’occasion de la Journée mondiale du diabète qui a lieu le lundi 14 novembre.

« Le diabète tue 34.000 personnes en France. Il tue 10 fois plus que les accidents de la route, silencieusement. Selon le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) *, la mortalité des diabétiques reste élevée en France et les populations plus défavorisées sont les plus touchées.

La fédération fait deux propositions. Elle demande de repenser la prise en charge globale des diabétiques en construisant des parcours de santé de proximité avec un vrai programme d’accompagnement, d’éducation thérapeutique et en tenant compte des besoins et des attentes de chacun, a déclaré le président de l’association de patients.

La FFD préconise aussi de « permettre à tous d’avoir accès aux innovations thérapeutiques » validées en considérant non pas le coût de consommation remboursé par l’assurance maladie mais celui qui découle des recommandations de la Haute autorité de santé (HAS).

Lors de la Journée mondiale du diabète, le 14 novembre,  la Fédération Française des Diabétiques organise un débat, associant l’ensemble des parties prenantes au Palais du Luxembourg sur le thème  « Innovation et diabète : en finir avec le patient alibi »

*BEH n°37-38

Dossier de presse

Source : APM du 8 novembre 2016